Portfolio en Blog van Henk Oldenziel

Crossmedia en 2.0 journalist met expertise in Nederlandse, Engelse, Franse en Italiaanse producties.

30 dec 2013

Les Abeilles ont su minimiser leurs erreurs

Et de de dix ! Le HCC a renoué avec la victoire en s’imposant contre Viège (4-2). Compte tenu des circonstances, trois bons points obtenus contre un adversaire néanmoins très faible.

En une époque pas si lointaine, ce HCC – Viège aurait constitué une affiche alléchante. La confiance s’étiolant au fil des performances décevantes chez les deux équipes , ce match ‘contre la barre’ n’aura que partiellement tenu en haleine les spectateurs.  Et si le HCC a certaines excuses à faire valoir – absences des deux meilleurs compteurs Mondou et Leblanc -, que dire de ces valaisans bien pâlots qui n’ont rien réussi de bon ?

Nouvelles circonstances, nouvelles intentions : dans ces matches de la peur, il s’agit surtout de minimiser les erreurs. Et la première fut Viégoise : Merola  profita d’une relance ‘à la chaux-de-fonnière’ de la défense valaisanne pour ouvrir la marque. Un avantage au score signifie  un bonus non négligeable : les deux équipes ont évolué la peur au ventre et les occasions furent rares. Et lorsqu’une action était menée à bout, la maladresse s’en mêlait : Jinman faillit ainsi deux fois là où un joueur de sa trempe est censé de faire mouche. Malgré son assist en fin de match, le Canadien n’a d’étranger que la dénomination, tant son influence sur le jeu est décevante (0,8 points par match).

Disputé dans une ambiance de cathédrale durant sa première moitié – les fans club Génération HCC avait décidé de boycotter à la suite des résultats récents – le match s’est joué en début de  troisième période. Pivron avait commis une faute inutile en zone offensive en fin de deuxième tiers et le HCC s’est retrouvé en double infériorité numérique pendant presque deux minutes.  Mais signe de son désarroi actuel, Viège n’a pas su exploiter ce double avantage.  Peu après, Neininger a mis à profit une double supériorité numérique du HCC pour plier le match, du moins le croyait-on.

Mais la fragilité mentale des abeilles est telle qu’il suffit d’un grain de sable pour faire tousser la machine.  Après que Forget ait redonné de l’espoir aux visiteurs, le gardien Ciaccio commit l’une des rares erreurs des siens sous forme de son deuxième autogoal de la semaine après celle contre Langenthal avant Noël. Mais c’est finalement James Desmarais  – ou quand on parle d’étrangers inefficaces – qui rendit service aux Chaux-de-fonniers en écopant de deux pénalités aussi bêtes qu’inutiles lors des cinq dernières minutes, brisant l’allant final de son équipe.

En s’imposant, le HCC s’est une nouvelle fois sorti de l’ornière, s’évitant un coup de barre. Il faudra néanmoins s’accrocher car le menu sera copieux début 2014: les souris d’Olten et les Tigres de l’Emmental sont d’un autre niveau que ce HC Viège plutôt conciliant. Néanmoins, en minimisant les erreurs et en se montrant très présents en zone neutre comme contre les Valaisans,  les Abeilles peuvent s’en sortir.  En attendant un nouveau mercenaire pour remplacer Mondou.

Les étoiles de l’auteur : Neininger (or), Kast (argent), Merola (bronze).

La feuille de match

Plaats een reactie

Je e-mail wordt nooit getoond. Verplichte velden zijn gemarkeerd *

*
*