Portfolio en Blog van Henk Oldenziel

Crossmedia en 2.0 journalist met expertise in Nederlandse, Engelse, Franse en Italiaanse producties.

26 dec 2010

La baraka du leader

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=2ZuRW7fXEuc[/youtube]

Bien sûr, on ne fera pas la fine bouche après une victoire contre le poursuivant direct, ce qui permet au HCC de passer la St. Sylvestre en tête. Pourtant, Olten ne s’ est pas montré inférieur, au contraire, mais a manqué d’opportunisme, au contraire du leader neuchâtelois.

S’il y a un homme à qui on devrait attribuer cette victoire, ce serait Todeschini, justement élu meilleur joueur de son équipe. Le jeune portier Chaux-de-Fonnier a retrouvé le niveau qui lui avait permis de mener le HCC en finale du championnat en 2008 et 2009. Assisté de défenseurs disciplinés, il fut le principal artisan d’un succès acquis à la force du mollet.

Après un début prudent, le HCC eut le bonheur d’ ouvrir la marque grâce a Fuchs, qui exploita à merveille un service de Pasqualino. Olten tenta bien de revenir, se créant quelques occasions, parfois avec l’ aide de défenseurs neuchâtelois qui peinent toujours autant à la relance. Mais Todeschini veillant au grain. Et c’est au contraire l’opportuniste Mondou, l’ homme au trois poumons, qui doubla la mise en power-play. Un jeu de puissance qui n’avait pourtant rien d’impressionnant en ce dimanche. Que peu de tirs ont été adressés en direction de la cage adverse pendant les trois situations de supériorité. Quand on vous dit que tout fut loin d’être parfait…

Avec deux buts d’avance au premier tiers, le HCC s’en sortait plutôt bien. Et on n’était pas au bout de nos surprises. Au début du second tiers, Leimbacher laissa filer un tir certes puissant de Neininger. Avec trois buts d’avance, les abeilles se contentèrent de gérer l’acquis, ne se montrant que sur quelques contres. Sur un de ceux-ci, en infériorité numérique, Charpentier fut proche du 4-0, mais le gardien soleurois se rattrapa de son erreur en parant magistralement le tir à bout portant du Canadien. Bochatay lui aussi eut sa chance, mais rata son affaire, seul devant Leimbacher.

Ayant de plus en plus de peine à sortir de son camp, le HCC allait finir par encaisser un but. Ce qui constitua qu’une justice pour des Soleurois qui allaient néanmoins en rester là coté réussite, butant sur qui vous savez, ou manquant de percussion ou de chance certains ranat des buts tout faits.  L’histoire n’allait pas changer au dernier tiers, les abeilles contentant avec plus ou moins de mal les assauts soleurois. Le but de Huguenin, un tir dévie par une jambe soleuroise, enterra définitivement les espoirs . Discipliné  plus que génial, et c’ est un de ses mérites, le HCC tenait son os et n’allait plus le lâcher.

Conjugué a la défaite de Lausanne a Sierre, le HCC ne peut plus être rejoint avant la St. Sylvestre, gagnant le titre officieux de champion d’automne. Concentrés,  les Chaux-de-fonniers n’ont néanmoins pas réalisé le match parfait, loin de là. Il faudra ainsi remédier aux innombrables pertes de puck en défense et aux relances lentes et hasardeuses. Car la baraka, même s’il se provoque, n’assistera pas tous les jours les abeilles. Mais en ce deuxième jour de Noel, un ange (gardien) veillait sur lui…

Le match en détail

Les autres résultats

Classement

Le HCC sur Facebook

Plaats een reactie

Je e-mail wordt nooit getoond. Verplichte velden zijn gemarkeerd *

*
*