Portfolio en Blog van Henk Oldenziel

Crossmedia en 2.0 journalist met expertise in Nederlandse, Engelse, Franse en Italiaanse producties.

4 aug 2016

La Plage des lamentations

Le meilleur spectacle de la Plage des Six-Pompes a eu lieu sur le Périscope de l’évènement. Le programmateur Manu Moser a démontré son sens de la dramaturgie en expliquant pourquoi la diminution des subventions de la ville de 5% pourrait constituer la fin de ‘La Plage’. De la belle satire, jusqu’au moment… 

… où j’ai réalisé que le bougre était sérieux. Certaines façades du festival s’étaient transformées en murs de lamentations : ‘7000 francs,parlons-en’. Pour dire aux politiques que cela ne peut pas continuer comme ça. Imaginez-vous : sept jours de pluie et une coupe dans les subventions de 100% – pour autant que soit réaliste  –  signifieraient la fin du festival. Une balle dans le pied des ‘riches’ politiciens car la Plage rend le peuple heureux, d’après le programmateur.

Un simple calcul permet de constater que les 7000 francs que la ville de La Chaux-de-Fonds a coupés aux subventions représentent moins de 1% du budget total de l’événement. C’est comme un bus qui, après une heure et quarante minutes de trajet, arrive à destination avec une petite minute de retard. Dans cette rhétorique, le voyage a même été gratuit, car la ville facilite l’accès au terrain aux organisateurs à une hauteur de 150 000 francs.  

Un festival extérieur tel que La Plage est tributaire de la météo. Sur une soirée pluvieuse comme le jeudi soir, le manque à gagner est bien plus conséquent que les 7000 francs cités plus haut. Idem pour les soirées du 31 juillet et du 1er août généralement moins fréquentées. C’est aux spécialistes financiers de la Plage de jongler avec ces chiffres, ces aléas : le risque météorologique fait même partie du charme de l’événement.    

Il est également bon d’écouter les commerçants de la plage : ils constituent un baromètre intéressant. Il paraît que certains verraient d’un bon œil que l’événement se déplace à la deuxième semaine du mois d’août, comme par le passé : plus de gens sont de retour de vacances, et plus de spectateurs = plus de bénéfices pour pour les vendeurs de nourriture ainsi que l’organisation de La Plage.

Ainsi, une coupure  de 7000 francs – des mesures souvent temporaires  –  deviendrait définitivement négligeable. 

Plaats een reactie

Je e-mail wordt nooit getoond. Verplichte velden zijn gemarkeerd *

*
*