Portfolio en Blog van Henk Oldenziel

Crossmedia en 2.0 journalist met expertise in Nederlandse, Engelse, Franse en Italiaanse producties.

4 sep 2015

Foot/Pays-Bas: De Murphy à Houdini?

Ne pas titulariser des joueurs qui ne jouent pas dans leur club. Le nouveau sélectionneur des ‘Oranje’ Danny Blind n’a pas retenu la leçon de son ancien maître Louis van Gaal. Contre l’Islande (0-1), le latéral droit du PSG Grégory van der Wiel a commis l’irréparable, rendant le chemin vers la France de plus en plus étroit. 

Son acolyte du FC Porto, Bruno Martins Indi, n’a pas crevé l’écran non plus: il a commis un geste stupide sur Sightorsson qui lui a valu l’expulsion.  Dans ce match de la dernière chance, les vents ont été une nouvelle fois  été contraires. Le penalty causé par van der Wiel (qui a commis un tacle fatal sur Bjarnasson) a fait le bonheur des Islandais. Les ‘Oranje’, privé de Robben dès la 25e, n’avaient pas besoin de cela.

Depuis leur troisième place au Mondial l’été dernier, la loi de Murphy a frappé les footballeurs néerlandais. D’une défaite malheureuse en Tchéquie – acquis sur un but stupide dans les arrêts de jeu – à un point sauvé in extremis contre la Turquie, les ‘Oranje’ se cherchent. La main de fer de Louis van Gaal a été remplacé par celle moins ferme, plus managériale du flegmatique Guus Hiddink. Qui n’a pas tenu malgré son expérience, remplacé cet été par celle de l’éternel assistant Danny Blind, défenseur du grand Ajax des années 90, mais dont la seule expérience d’entraîneur en chef a été un ad intérim de six mois dans son club en 2006.

Robben quitte le terrain à la suite d’une blessure à l’aine.

Le nouveau sélectionneur a du faire face à un nouveau coup du sort jeudi soir. Arjen Robben, seul élément de classe internationale – en l’absence de Van Persie, jugé ‘hors de forme’ – de la sélection, a dû quitter le terrain à la 25e minute sur blessure (à l’aine). Cela a d’évidence déstabilisé une équipe qui, malgré toute sa bonne volonté, n’a pas eu l’imagination nécessaire face à de solides Islandais. Les mauvaises langues prétendront que Danny Blind – qui signifie aveugle en néerlandais – porte bien son nom, lui qui a fait des changements douteux et peu audacieux par la suite. Il a nottament préféré Promes (un ancien de l’Ajax) au buteur du PSV Eindhoven de Jong en fin de partie.

Dimanche, les Pays-Bas auront la tâche délicate d’aller chercher au moins un point en Turquie, là d’où est venu le seul rayon de soleil jeudi soir, sous la forme d’une égalisation de la Lettonie dans les arrêts de jeu. Les ‘oranje’  gardent ainsi la troisième place et ont leur destin français entre les mains. Le ‘houdini act’, une qualification pour les barrages, passera, en l’absence de Robben, par Memphis Depay qui devra enfin être à la hauteur de son nouveau statut de vedette de Manchester United. Wesley Sneijder, assez bon jeudi, devra quant à lui jouer le meneur d’hommes (ou de garçons).

Les statistiques du match

Plaats een reactie

Je e-mail wordt nooit getoond. Verplichte velden zijn gemarkeerd *

*
*