Portfolio en Blog van Henk Oldenziel

Crossmedia en 2.0 journalist met expertise in Nederlandse, Engelse, Franse en Italiaanse producties.

3 jun 2012

‘Les ‘Oranje‘ plus forts qu’il y a deux ans’

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6CGkElcie3I[/youtube]

En infligeant un sec 6-0 à l’Irlande du Nord, les Pays-Bas se sont donnés confiance avant de s’envoler vers Cracovie, ce lundi. Mais à vaincre sans péril, on triomphe forcément sans gloire.

Ce dernier test face à  onze touristes Nord-Irlandais (100e au classement mondial FIFA)  aura surtout permis de conforter ce que l’on savait déjà : le potentiel offensif des ‘Oranje’ est impressionnant, le retour d’Ibrahim Affelay – auteur de deux buts – lui donnant encore plus de poids. Et de cohésion, l’entente avec Robin van Persie semblant bien fonctionner.

Les deux buts du meilleur buteur de Premier League ont conforté le sélectionneur Bert van Marwijk de lui donner le poste de titulaire ‘9’, au dépens de Klaas-Jan Huntelaar. Et ce contrairement à  l’opinion publique : un sondage du Algemeen Dagblad a indiqué ce weekend que 80% du peuple veut voir le meilleur buteur de Bundesliga aux avant-postes, avec ou sans Van Persie à  ses cotés. Un problème de luxe qui pour le sélectionneur n’a jamais été  un débat. Et tant pis pour le bon Klaas-Jan, qui, pourtant, en qualif’, a marqué toutes les 97 minutes, soit deux fois plus rapidement qu’un van Persie.

Un autre souci est (ou était) la forme de Wesley Sneijder. L’enfant d’Utrecht – avec Affelay, la ville du centre possede deux titulaires dans les ‘Oranje’- a rassuré ses fans, marquant sur un joli coup-franc. Et puis, le match de mercredi dernier contre la Slovaquie a prouvé que même sans son meneur, les ‘Oranje’ ne sont pas forcément plus faibles. Au contraire même, Van der Vaart – un poteau samedi – étant capable de substituer son ancien pote de l’Ajax. Ce qui fait dire au sélectionneur que les ‘Oranje sont plus forts qu’il y a deux ans au mondial’. En largueur, c’est sans doute vrai.

Reste cette défense au pieds d’argile, pas vraiment mis  contribution samedi. L’arrière Ron Vlaar (Feyenoord) marquant même un but, alors que les latéraux Gregory Van der Wiel et Ron Willems (18 ans) sont souvent montés àl’abordage. Mieux fallait-il peut-être inviter un adversaire plus huppé, comme le Portugal l’a fait, qui en perdant contre la Turquie a au moins mis en avant ses points faibles. Mais aux Pays-Bas, l’optimisme est de mise après cette opération ‘saluer ses supporters avec une victoire’ à  l’ArenA réussie.

Plaats een reactie

Je e-mail wordt nooit getoond. Verplichte velden zijn gemarkeerd *

*
*